CREATIONS

A Contre-Temps .…

A Contra-Tiempo

compagnie de théâtre professionnelle

 

 

CRÉATIONS

 

 

2015 : La Passion selon Madame de Clèves d'après le roman de Madame de Lafayette.

 

Spectacle actuellement en création à l'Espace des Arts au Pradet.

"Cette intrigue est finalement d'une incroyable modernité dans un monde où l'engagement et l'éducation restent au coeur des grandes questions de l'humanité." Var Matin

 

2013 : Tout conte fée, on garda les sorcières, de Valérie Feasson

" Je me régale quand je crée pour le jeune public. Deux jambes, deux pieds, mon oeil avait été un succès auprès des petits et des grands. Je repars à l’aventure avec cette fois-ci avec un texte dont je suis l’auteur. Les enfants, je crois, aiment qu’on leur raconte des histoires. Mais avons-nous toujours le temps de nous occuper de nos sales gosses ?"

 

2010 – 2013 : L’Amant de Harold Pinter

 

" Personne n’a regretté sa soirée grâce à Valérie Feasson et Yann Décamp, qui nous ont fait vivre cette histoire de couple en marge avec finesse et subtilité bien dans l’esprit de l’auteur." Var Matin

 

2009 : La Mort de Marguerite Duras de Eduardo Pavlovsky

 

" Entre rire et désespoir … Le personnage ondule, joue avec la vie et la mort, comme le tango … Barbarie, totalitarisme de l’Argentine sont évoqués, habillés de mots en apparence anodins, pourtant à couper le souffle. Le public rit aussi. L’humour est présent, une dose d’humanité s’insinuera dans la cruauté, comme le vide entre les mots." La Marseillaise

 

2008 : Una Noche - création

 

" … est une présentation originale de la société argentine, de l’histoire du tango, son arrivée avec l’immigration, sa popularité jusqu’à son interdiction. Le choix des textes des auteurs argentins, osés, mais transmettant parfaitement le caractère immoral pr^té au tango et aux classes qui le dansaient, rythmaient le spectacle. Une approche moderne, pleine de symboles et de métaphores réalisée par Valérie Feasson et la cie À contre-temps … les textes révolutionnaires ou surréalistes faisaient danser les mots tout comme les fabuleuses présentations du tango, accompagnées des sons de la guitare et du bandonnéon de deux musiciens argentins … Dans l’obscurité de l’auditorium, le désir inassouvi, la pauvreté, quelques connotations politiques indispensables pour une démonstration complète de la société argentine sonnaient très fort ". Var Matin

 

2006 : Lecture : Milonga teatro - 2 comédiens et un guitariste argentin

 

"Le trio nous propose un florilège de textes témoignant de leur époque".Var Matin

 

2004 : Deux jambes, deux pieds, mon œil de Monique Enckell

 

"La joie d’être en scène de la Cie Le Chien Aboie … Dès le commencement les enfants entrent dans la pièce en participant activement … Sans aucun doute, ils sont intéressés par les personnages … Le spectacle connaît un beau succès. Succès entièrement mérité". La Marseillaise

 

2002 : J’ai oublié ou la mémoire désaccordée

 

« Sur scène, la comédienne Valérie Feasson incarne, à elle seule plusieurs femmes à la conquête d’un rêve. Le public a été séduit par la grâce et l’histoire de ces femmes, mise en scène par Jérôme Pisani et dansée il faut le signaler, par Armando Copa ». Var Matin

 

 

2002 : Lecture : L’engagement de Victor Hugo à travers son œuvre

 

« … la compagnie Le Chien Aboie a permis de faire découvrir par fragments, les écrits de celui qui fut l’un des hommes les plus marquants de notre histoire… Un public attentionné et conquis… » Nice Matin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © All Rights Reserved